Guérir d’une douleur terrible au genou et cultiver l’esprit

Oct 8, 2016

K. W. (Homme, vit au Japon)

Un jour, je voyageais en train. Soudainement, il y eut un arrêt brusque qui causa une poussée des autres passagers qui me tombèrent dessus blessant mon genou droit. L’impact causa initialement une douleur terrible, mais après quelques jours, la douleur se dissipa et la vie repris son cours habituel. Cependant, un mois plus tard, alors que je marchais pour aller au travail, la même terrible douleur revint. C’était si fort que j’étais presque incapable de marcher un pas de plus.

Ce week-end là, je suis allé à l’hôpital. Le médecin localisa la région où je ressentais la douleur et diagnostiqua une blessure au côté droit du ménisque. Il dit aussi qu’il était possible que le ligament ait été gravement étiré. On m’a donné plusieurs cataplasmes pour la douleur et retourné à la maison.

Bien que je suivis le protocole de traitement recommandé, la douleur ne disparaissait toujours pas et je continuais à avoir de la difficulté à marcher.

Pendant ce temps, je suivis un atelier de Tao Sangha où il y avait un cours à propos du flux de l’énergie et l’esprit. Je fus tellement impressionné par ce que j’expérimentai que je pris un cours d’entraînement pour apprendre plus sur le Tao Shiatsu.

Après avoir considéré plusieurs autres thérapies de guérison pour ma blessure, je décidai d’essayer le Tao Shiatsu. Je sentais que si je pouvais faire l’expérience d’un traitement dans un contexte clinique, je pourrais alors clairement décider si je voulais poursuivre l’entraînement en Tao Shiatsu. J’ai pensé: « Si je peux recevoir l’entraînement pour cultiver mon esprit, cela aura un impact sur mon subconscient et en retour me permettra de guérir. »

J’ai reçu des traitements une fois par semaine. Après 10 traitements, mon thérapeute a dit que j’étais correcte et que je n’avais plus besoin de traitement intensif pour cette blessure.

Durant les trois semaines qui précédèrent mon premier traitement, j’avais la toux et je ne me sentais pas très bien. Ces symptômes disparurent au bout du troisième traitement. J’avais encore une douleur dans mon genou, mais je ressentais l’énergie palpiter à travers mon corps. Je me sentais mieux et réalisais que la douleur, le chagrin et l’angoisse qui avaient toujours été présents dans mon corps étaient en train de se dissoudre comme de la glace qui décongèle et que je guérissais.

Cette ruée de chaude énergie guérisseuse était si surprenante pour moi que j’ai impulsivement pensé que je voulais sortir du cours plus tôt afin de recevoir un traitement immédiatement! Au lieu, je me suis arrangé pour recevoir un traitement tout de suite après le cours.

Changements et doute

Jusqu’au troisième traitement, je pensais avoir reçu un assez bon soin au niveau mental et que mon genou allait éventuellement guérir. Malheureusement, les choses devinrent un peu pires avant de devenir meilleures. Afin de me départir de la douleur le plus rapidement possible, je pratiquais les étirements des méridiens et le yoga simultanément.

Bien que la douleur disparaissait souvent, elle revenait aussi. À chaque fois que je ressentais la douleur, j’étais inquiet que je serais toujours dans la douleur et que ça ne partirais jamais, alors même à quoi bon continuer de recevoir des traitements et poursuivre l’entraînement en Tao Shiatsu?!?! Alors que je ressentais toute cette négativité envers la Tao Shiatsu, je faisais face à ces intenses réactions physiques et mentales aux traitements. À la suite de chaque traitement, j’expérimentais d’incontrôlables somnolences et lenteurs, ainsi que de la douleur qui se déplaçait d’un point à un autre. Même si je comprenais que celles-ci étaient des réactions de guérison et un signe de rétablissement, elles remuaient mes soucis selon lesquels j’ignorais si recevoir des traitements était la meilleure solution pour moi à ce moment là. J’ai même blâmer le Tao Shiatsu de ne pas guérir mon genou et me suis convaincu que c’était une mauvaise thérapie.

Afin de réduire ma dépendance au Tao Shiatsu et de renforcir mon esprit afin d’avoir confiance en ma propre habilité d’auto guérison, j’ai cherché d’autres solutions. J’ai essayé de faire les Exercices Egoscue afin de restaurer mon alignement fonctionnel et mon amplitude de mouvement pour ainsi réduire l’effort physique. Mon esprit était comme ça, rempli de doutes et de soucis.

Au fil du temps, j’ai constaté que quelque chose de mystérieux était en train de se passer. J’avais encore de la douleur dans mon genou, mais en somme, je me sentais de mieux en mieux et ne devenais pas fatigué. Je me sentais si bien j’ai pensé: « Je peux continuer de bien travailler, même si mon genoux me fait toujours mal. » Cela m’a fait pensé que ma constante concentration sur le soucis de la douleur dans mon genou rendait en fait la douleur encore plus intense. Cette expérience a rétablie la confiance que mon genou arriverait à guérir si je continuais de recevoir le Tao Shiatsu.

Lorsque j’ai reçu mon septième traitement, il y eut un soudain changement dans ma douleur au genou. Durant le traitement, mine de rien, j’ai mentionné: « J’ai bu plus qu’à l’habitude hier soir et j’ai ressentis plus de douleur dans mon genou. » À cette mention, le thérapeute a traité les muscles qui correspondent au foie. Immédiatement après cela, la douleur a soudainement disparue.

Cela m’a fait pensé: « Peut-être que je devrais me soucier de mon corps et prendre mieux soin de moi », alors j’ai choisi de réduire ma consommation d’alcool. À compter de ce moment, la douleur a soudainement commencé à diminuer. Quand j’ai vérifié l’état de mon genou au réveil le matin, la région douloureuse s’était déplacée du derrière de la patella à la face interne et avait rapetissée. J’ai également constaté que le sentiment d’avoir un gros morceau de plomb implanté dans le genou avait changé pour le sentiment d’avoir comme un petit morceau de barbe à papa. J’étais aussi satisfait d’être capable de plier mon genou plus qu’avant.

Chaque matin, je remarquais un autre petit changement.

J’ai déménagé dans un nouvel endroit. J’ai eu à transporter des choses lourdes plusieurs fois. Je ressentis occasionnellement un pincement douloureux dans mon genou, mais j’ai persévéré dans le travail, malgré le soucis que la douleur revenait pour rester. Cette fois-ci par contre, la douleur disparût dès le lendemain. J’ai soudainement réalisé qu’au fur et à mesure que la douleur disparaissait peu à peu, à travers cette expérience, le doute se transforma en un fort sentiment de confiance que ma douleur au genou allait éventuellement guérir. Graduellement, je suis devenu capable de m’asseoir sur mes talons avec le dos droit. Je sentais qu’il y avait encore un peu de chemin à faire et finalement, après le dixième traitement, tout était bien.

Ce que j’ai appris

Lorsque je regarde en arrière, je vois maintenant que parfois j’arrivais en retard aux traitements et douteux de l’effectivité du Tao Shiatsu. Malgré mon attitude négative, mon thérapeute m’a accepté avec un amour sans limites et patience. Sa profonde considération a atteint mon subconscient et j’ai ressentis une résonance apaisante. J’imagine que c’était facile pour moi de reconnaître verbalement ses actes de gentillesse, mais à cause de mon conflit mental, il m’était difficile de faire correspondre mes actions à mes mots, d’être à l’heure et avoir confiance en ce processus.

En observant mon thérapeute, comment il persiste toujours à cultiver son esprit, j’ai sentis que, en tant qu’étudiant en Tao Shiatsu, je ferais très bien de suivre son exemple. Il m’a inspiré à vouloir aiguiser mon esprit et devenir un homme mature afin d’être capable de traiter les gens. En fin de compte, recevoir des traitements m’a effectivement inspiré à apprendre le Tao Shiatsu. J’éprouve une profonde gratitude envers ses traitements.