Y (Femme dans la trentaine)

Y était étudiante au collège. Elle souffrait d’atopie et son cou et ses épaules étaient sévèrement coincées. Y avait aussi constamment une sensation de choc très profonde dans son cou. Son humeur était sombre et elle n’était pas motivé à aller a l’école. Elle passait la majeure partie de son temps retirée du monde. Malgré son âge, sa première impression était celle d’une personne qui portait un lourd poids de souffrance et de défaite.

Le traitement hebdomadaire était concentré principalement sur son cou. Pendant ou après le traitement, elle parlait de ses ressentis et ses pensées. Elle disait que ses symptômes et son humeur s’amélioraient après le traitement, mais que ça ne durait pas très longtemps.

La réalisation de ce qui l’avait supprimée

Lorsque Y grandissait, sa mère la dominait et elle ne pouvait pas prendre ses propres décisions de vie. Après que Y eut quitté la maison pour aller au collège, elle commença à vivre seule. Puis, elle sentit ces longues années d’oppression se manifester en symptômes. Elle réalisa que lorsqu’elle se grattait a cause de l’atopie, c’était comme exprimer sa résistance envers sa mère. Alors que nous poursuivions le traitement, plusieurs émotions non-exprimées furent évacuées. Elle avait de la difficulté à faire face à ces émotions, mais peu a peu elle repris son sang-froid et fût capable de leur faire face calmement. Malgré que ses symptômes n’avaient pas guérit complètement,elle sentait qu’il y avait des changements à l’intérieur d’elle.

L’invitation

Quelques mois après avoir débuté le traitement, Y repris sa pratique de la trompette après un long moment d’arrêt et il y avait plus de sourires sur son visage. Elle a aussi assisté a “L’École du Ki et du Coeur” et son attitude ainsi que ses actions sont devenues plus positives et extraverties. Un jour, Y m’a invité a un concert de l’orchestre dont elle faisait partie. J’étais vraiment impressionné et excité de voir les changements en elle. Le musique débuta dans l’auditorium rempli de monde. Alors que je regardais Y jouer de sa trompette avec tout son corps et âme, je ressentis ses longues années de souffrances et je fût touché. C’était un concert fantastique et inoubliable.

Maintenant, Y a été ré-acceptée pour étudier la musique dans un collège en dehors de la ville et mène un vie bien occupée.

Yuku Nomoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.