Se libérer des douleurs du passé et créer un avenir radieux

Jan 18, 2017

H.M. (Une femme dans la cinquantaine, vivant à Komae, Tokyo)

La chance guida mes pas vers le Tao Shiatsu. Une blessure, résultante d’une chute en vélo, m’hantait, depuis déjà trois jours et trois nuits, de douleurs persistantes. J’avais des cicatrices et des ecchymoses du côté gauche de mon corps et mon bras gauche me donnait la sensation d’être tordu. Après deux mois d’acupuncture et d’autres traitements, je commençais à me sentir beaucoup mieux, mais mon bras gauche me donnait toujours cette sensation d’être tordu. D’étranges douleurs, localisées à la base de mes pouces, aux poignets, aux paumes et au dos de mes mains perduraient également. J’avais la sensation que quelque chose était très grave avec mon corps, et j’ignorais comment guérir.

Un jour, alors que j’étais chez un libraire, je me suis senti interpellé par un livre à l’étrange titre; mes mains furent attirées par ce dernier et le prirent d’elles-mêmes. Il portait pour titre: « Les courants énergétiques, la guérison Shiatsu pour des Tsubo qui se promènent » (les tsubos sont des points de traitements, en Shiatsu et dans d’autres thérapies orientales similaires).  C’était la partie « Tsubo qui se déplacent » qui me surprit et m’intrigua le plus. Jusqu’à ce moment, j’avais maintenu mon corps en santé grâce à des réductions de style judo, de l’acupuncture, de la chiropractie et d’autres méthodes similaires. Tous les endroits que j’avais visités contenaient des chartes du corps humain, aux multiples points à traités, que voulaient-ils dirent par Tsubo sans espace défini?

Je n’oublierai jamais lorsque je reçus mon premier traitement de Tao Shiatsu. C’était exactement comme ils disaient dans le livre : « Un expert envoie du Qi (énergie) afin de libérer le Jaki (stress et énergie négative) tout en connectant de manière empathique avec le cœur du client. » Pendant le traitement, c’est ce que j’ai senti. J’avais l’impression que des gaz néfastes, circulant en moi, sortaient par les paumes de mes mains et la plante de mes pieds. Ils commencèrent à vibrer et je ne dis rien de cela, mais le thérapiste sembla comprendre ce que je ressentais et continua à me traiter, comme si tout était naturel. Ça me sembla étrange.

Pendant le traitement, je sentis mes sens s’éveiller. À la fin du traitement, la sensation de torsion, qui m’avait suivi, dans mon bras gauche, était disparu et je fus finalement en mesure de toucher ma main au sol, sans douleur sévère (ce mouvement m’était difficile, depuis l’accident) Non seulement ça, mais la tristesse qui s’était liée à mon corps, telle une ombre, était enfin disparue et je suis rentrée à la maison, avec une sensation de légèreté et de liberté. Dans la semaine qui suivit le traitement, je continua à sentir le Jaki se déloger et quitter mon corps. Puis j’ai senti une chaleur se propager, tranquillement, mais surement, dans l’ensemble de mon corps.

Après cette visite, je suis retourné au centre à plusieurs reprises, pour des traitements et j’ai finalement obtenu libération de la douleur, puis les symptômes douloureux disparurent. Je reçois maintenant des soins de Tao Shiatsu une fois par semaine, pour maintenir la santé.

Régulièrement, les traitements m’aidèrent à réaliser à quel point mes choix de vies avaient affecté mon corps, au fil des ans. J’avais mené une vie de service, dédiée aux autres et je crois que ces symptômes furent réellement ces vielles plaies que j’avais ignorées, puis enfouies, pour les libérer et les guérir en pleurs. Je souris à l’idée qu’avec chaque traitement, une autre blessure, plus profonde, ou une douleur superficielle, est guérie et que mon aura (le champ énergétique qui entoure notre corps, souvent référé en tant que corps Ki, en Tao Shiatsu) se clarifie et brille de manière toujours plus lumineuse.

En plus d’une guérison physique, j’ai aussi constaté une transition dans mes habitudes mentales. Alors que j’avais tendance à m’emmêler dans une idée, sans le réaliser, je suis maintenant ouverte à l’idée de suivre le Qi d’une situation. Étrangement, je constate la présence de la synchronicité partout autour de moi. Je suis toujours au bon endroit, au bon moment, et je ne peux m’empêcher de penser que ma chance s’est transformée pour le mieux.